Le saviez-vous ? La fabrication d’UN smartphone nécessite 70 kg de matières premières comme le plastique, le cuivre, le cobalt, le lithium, le nickel, le zinc, l’or, etc.

Les conséquences géopolitiques sont conséquentes : guerres minières, maintien des dictatures, exploitations des populations, pollution des sols et de l’eau, entre autre.

Volpy a souhaité remédier à cette problématique et trouver une solution.

 

Le smartphone : un fléau pour la planète ?

Les nouvelles technologies ont envahi notre quotidien. En France, chaque année, 100 000 tonnes de déchets électroniques sont produites.

Un téléphone contient une quarantaine de matériaux 
fabriqués à 
base de ressources naturelles. Avant que nos
 smartphones 
ne soient ces 
objets artificiels et finalisés que nous
 connaissons, il 
y a évidemment
 des ressources 
naturelles. Parmi
 elles, l’argent,
 le cuivre, l’étain, l’or, le platine, le tantale, les terres rares, le tungstène, le cobalt, etc.

Aussi, pour fabriquer 100 téléphones dormants, ce ne sont pas moins de 1 600 millions de kilogrammes de CO2 qui ont été émis dans l‘atmosphère, soit l’équivalent de 50 voyages Terre-Lune (chiffres du Ministère de l’environnement et du développement durable).

Il est donc primordial de prendre ces données en compte afin de prendre conscience des conséquences de la surconsommation technologique et limiter les dégâts qu’elle engendre :

  • Une aggravation du pillage des ressources naturelles, avec une intensification des émissions de carbones en liaison avec le transport de ces mêmes ressources,
  • Un accroissement continu de la production de déchets, notamment électroniques

 

La voie de la raison

Ces difficultés colossales doivent être résolues avec des solutions globales et collectives : nous nous sentons dépassés et nous demandons souvent ce que chacun d’entre nous peut faire pour contribuer utilement à l’avènement d’une société plus responsable, plus garante d’avenir pour toutes les générations.

Recycler un smartphone, ça ne semble peut-être pas grande chose, pourtant cela permet :

  • L’économie de 70 kg de ressources naturelles pour chaque téléphone,
  • Le ralentissement de la production de déchets électroniques, les déchets non-industriels les plus polluants, de près de 35%,
  • L’accès à des technologies récentes, performantes permettant une vie digitale pour des populations moins fortunées, en France et ailleurs dans le monde.

 

volpy_recyclage_smartphone

Avec VOLPY, le nouveau modèle pour demain, c’est celui d’une économie circulaire  

 L’économie traditionnelle fonctionne généralement de manière linéaire : des ressources sont utilisées pour fabriquer un produit, on le consomme puis on le jette. Cependant, ces ressources ne sont pas illimitées et ne se régénèrent pas aussi facilement que cela… et le fait de jeter génère des déchets coûteux, à terme, pour la société. L’économie circulaire propose de remodeler ce schéma linéaire pour le transformer en cycle : en recyclant, en réutilisant et en repensant toute la chaîne de production.

Avec VOLPY, nous souhaitons concevoir durablement !

Comment fonctionnons-nous ?

Pour cela, nous devons cesser de surconsommer pour consommer autrement. Grâce au recyclage de smartphone, il nous est possible de donner une seconde vie à un produit.

Pour les téléphones encore récents, qui fonctionnent, deux chemins sont possibles :

  • Soit nos experts les reconditionnent et nous les proposons à l’échange, directement dans l’application. Il s’agit de nos smartphones reconditionnés ou reconditionnés comme neuf,
  • Soit nous les revendons à des organismes qui vont pouvoir les réparer lorsque nécessaire, les reconditionner, et les vendre d’occasion afin d’offrir à ces téléphones encore fonctionnels de nouveaux usages.

Cependant, nous récupérons aussi
 des téléphones qui ne sont plus du
 tout en état de marche, ou complètement obsolètes. Nous les dirigeons
 alors vers des organismes de recyclage qui 
les démonteront entièrement afin de réutiliser le plus de matériaux possible. De cette façon, nous redonnons également vie à la matière.

Cette opération nous coûte de l’argent, mais nous paraît essentielle dans notre démarche d’écologie et de sauvegarde des ressources de la planète.

volpy_developpement_durable_economie_circulaire

Chez Volpy, nous avons amené les smartphones dans l’économie circulaire.

Pour cela, nous avons conçu un système entièrement basé sur l’expérience client, qui permet d’évaluer la valeur du mobile et propose à l’utilisateur un prix de rachat pour offrir aux smartphones une seconde vie.

Il s’agit là d’un véritable système d’économie circulaire fondé sur un marché en hyper croissance, pérenne et créateur d’emploi tout en ralentissant la consommation des ressources.

Notre engagement aux côtés de PUR Projet

PUR Projet est une entreprise sociale qui développe des projets de régénération et de préservation des écosystèmes, en partenariat avec les communautés locales, en diffi- culté et en première ligne des changements climatiques, pour améliorer leur condition.

PUR Projet développe ces projets pour et avec les entreprises qu’ils accompagnent dans leur engagement de réduction et de compensation de leur empreinte environnementale, via leur contribution à des projets agroforestiers pertinents pour l’ensemble des parties prenantes ainsi que via la réflexion commune sur l’amélioration de leur fonctionnement, processus et activités, afin d’en réduire leur impact en amont et de les rendre soutenables pour la planète.

Au cœur de cette démarche se trouve la création de valeur partagée, rendue possible grâce aux arbres et à l’agroforesterie. Volpy souhaite s’engager en faveur de la préservation de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique et, à ce titre, s’est engagé à reverser 2€ à 4 programmes de reforestation et d’agroforesterie dans des zones particulièrement impactées. Volpy finance un projet de reforestation à chaque reprise de smartphone.

« Chez Volpy, nous savons que les plus longues marches commencent par un seul pas et, notre engagement citoyen et économique, c’est de rendre ce 1er pas accessible à tous. »

 Nous sommes aussi heureux de vous dire que le projet Volpy est recensé parmi les bonnes pratiques d’économie circulaire européenne !