Salut Hervé ! Peux-tu nous parler de ton rôle chez Volpy ?

Mon rôle chez Volpy a démarré tout au début de cette aventure. Je me souviens qu’ensemble Marc, Paul et moi, étions partis sur un concept de collecteur de téléphones, que nous devions installer dans les centres commerciaux…

Dès le début j’ai commencé à chercher des bureaux d’études spécialisés dans la conception d’automates…. et j’ai trouvé à Nice une petite structure qui me semblait être le bon BET.

Je me suis rendu plusieurs fois à Nice pour les rencontrer afin de m’assurer de leur possibilité de nous assister et surtout leur volonté de travailler pour Volpy.

Avec Paul et Marc, nous avons collaboré à l’élaboration d’un prototype et ce fut génial !

C’est après avoir présenté celui-ci que nous avons convenu qu’il ne fallait surtout pas continuer dans cette direction, mais plutôt créer une application. Et c’est ce que nous avons fait !

Quand et comment as-tu rejoins l’aventure ?

L’aventure a commencé tout au début de la création de la startup avec Marc et Paul. Il s’agissait à l’époque de réunir trois co-fondateurs pour se lancer dans cette belle et folle histoire. Marc m’a contacté pour me parler du projet (celui du collecteur de téléphones) et immédiatement j’ai adhéré à ce concept. Marc n’avait pas fini de m’expliquer tout le processus, le temps que cela allait prendre et les risques encourus, que j’avais déjà pris ma décision.

Nous avons donc crée Volpy ensemble. Quand j’y pense c’est encore aujourd’hui magique… ou de la folie… ou un coup de génie !

Quel est ton parcours ?

Mon parcours scolaire est totalement atypique. J’avais décidé de quitter le cursus scolaire normal après la 3ème car je sentais bien que celui-ci ne me convenait pas. J’ai donc passé un CAP dessinateur, puis BEP, un bac pro économiste de la construction et ensuite un BTS d’architecte intérieur. C’est à partir de mon bac pro que j’ai commencé à m’intéresser à l’informatique. A l’époque, en 1987, les ordinateurs personnels étaient très peu développés. J’utilisais ceux de l’école pour travailler et j’avais commencé à mettre en place une base de données pour le bâtiment. J’ai vite compris que l’avenir allait passer par l’informatique. C’est ce qu’avait dit Isaac Asimov en 1973.

Bref, j’ai ensuite intégré l’école d’architecture de Marseille et je me suis pris de passion pour l’architecture et bien sur les logiciels CAO de l’époque. J’ai réalisé en 1991 la saisie 3D d’une salle de sport pour des architectes avec un Mac Plus 512 K. Seules 2 personnes étaient capables de faire ça en France (il faut bien se rendre compte de ce qu’était l’informatique et la CAO à ce moment…). Cela m’a valu une proposition d’embauche immédiate par la boîte qui avait créée ce logiciel (3500 francs par mois, une fortune pour moi…) J’ai refusé. J’ai passé ensuite d’autres diplômes dont le dernier en 2010. Mais je suis devenu de plus en plus accro aux ordinateurs et aux nouvelles technologies.

Aujourd’hui je suis le seul architecte en Europe à posséder une très haute technologie de présentation de projets. Pour vous donner une idée, c’est exactement ce que l’on peut voir dans la série les experts.

S’agit-il de ta première expérience dans une startup ?

Oui et quelle expérience ! Tous les jours je pense à Volpy et suis fier d’en faire parti.

Bon… tous les jours c’est un peu exagéré mais franchement très souvent oui ! 😉

Herve_Marc_openspace

Qu’est-ce qui te plaît le plus chez Volpy ?

Le désordre dans les locaux, l’ambiance et la motivation de toute l’équipe, de voir Marc et Paul à fond dans cette histoire ! Enfin entre nous…. le fait que Marc ait quitté ses costumes pour des jeans et baskets c’est quand même le top non ? 😄

Comment vois tu l’avenir de Volpy ?

Comme depuis le début, un vrai succès… J’en suis convaincu !