Salut, Sébastien, tu fais partie des premières recrues Volpy…

Oui en effet, le projet a démarré depuis plus de trois ans maintenant. C’est Paul, l’un des fondateurs, qui m’a proposé de travailler sur le projet. À l’époque, il était question de réaliser un collecteur pour recycler les smartphones. Ce projet m’a évidemment tout de suite séduit, surtout qu’il n’y avait pas d’équivalent sur le marché.

J’ai commencé en tant qu’auto-entrepreneur. Mon rôle était alors de créer une vidéo de présentation et de mise en situation du collecteur. Le projet a très vite évolué. Il est devenu l’application d’aujourd’hui, qui permet de vendre ou d’échanger son smartphone tout en gardant la partie éco-citoyenne du projet initial : recycler l’ancien téléphone.

 

Quel bilan peux-tu faire depuis tes débuts ?

Le bilan est très positif ! C’est une superbe aventure. J’ai la chance de pouvoir évoluer au sein d’un projet innovant et d’une équipe compétente.

Je suis en charge de toute la communication visuelle (Print / webdesign / UI design / Motion design…) chez Volpy et également du développement du site et de la CRM. Je ne fais jamais la même chose au quotidien.

Depuis la mise en route du projet, l’aventure s’est très vite accélérée. Des milliers de téléchargements, une évolution constante de l’application et de l’offre, on est passé en quelques mois, d’une poignée d’employés à quasiment vingt personnes !

sebastien_macia_designer_webmatser

Comment vois-tu Volpy dans un an ?

Je vois Volpy en tant que leader sur le marché de recyclage des smartphones à l’échelle internationale ! Bon… sans plaisanter, je vois une équipe ayant encore doublé d’effectif et ouverte à d’autres marchés européens : Volpy, l’application incontournable qui permet d’échanger ton vieux téléphone contre le dernier sorti !

 

Au quotidien, pourquoi aimes-tu travailler chez Volpy ?

Tout d’abord le projet est ambitieux et passionnant ! Créer une économie circulaire est un réel enjeu de nos jours… Surtout lorsqu’on parle de smartphone qui nécessite 70kg de matières premières…

C’est tout l’enjeu de notre service : offrir une seconde vie à ton smartphone.

Paul, Marc et Hervé, les fondateurs, nous accordent toute leur confiance. Nous évoluons dans un environnement de travail qui met en avant les profils de chacun afin de porter encore plus loin ce projet. C’est l’idéal, dans mon cas, et cela accroît de jour en jour ma motivation et ma créativité.

Au-delà de ce projet ambitieux, le cadre de vie dans lequel nous évoluons fait tout de même la différence…

 

Et la Volpy life, tu dirais que c’est comment ?

Très simple, travailler dans la bonne humeur !

L’équipe est très jeune, très motivée et investie. Tout le monde se donne à fond pour la réussite du projet. (« Parce que c’est notre proooooooojet ! »)

Les semaines sont rythmées par des moments de décompression (très bons pour la cohésion de groupe) : les anniversaires par exemple, fêtés traditionnellement après la réunion du lundi ou les sorties et les apéros de fin de semaine.

Des batailles d’élastiques au combat de nerfs, c’est aussi ça la réussite d’une start-up !