Marc Simeoni est le fondateur de la start-up Volpy. Mais pas que ! Son parcours est riche. Depuis ses études et la création de son cabinet de conseil, il se consacre aujourd’hui à un nouveau défi : le monde de la start-up.

Marc Simeoni, son parcours

Avant de co-fonder Volpy, la start-up dédiée à la collecte et l’échange de smartphones d’occasion auprès de particuliers, Marc Simeoni a roulé sa bosse.

Le CEO est notamment titulaire des diplômes suivants :

  • un doctorat de sciences de gestion, spécialité « management stratégique » obtenu à l’Université de Corse en 1999,
  • une formation technique au management et à la finance d’entreprise
    (DEA de Banque et Finance, Centre d’Etude des Techniques du Financement (CETFI, 1995, Université d’Aix-Marseille III, et Diplôme de l’Ecole Supérieure de Commerce de Marseille-Provence (ESCMP, 1994)).

Depuis 1997, il est Professeur des Université associé à l’Université de Corse.

Il devient en 2003 Expert auprès de la Cour d’Appel de Bastia.

En 2000, il crée son cabinet de conseil Marc Simeoni Consulting qu’il dirige pendant 18 ans avant de se consacrer entièrement à Volpy.

 

Volpy, de l’idée à la création

En 2015, après un parcours déjà riche, une idée émerge avec son ami et associé Paul Miniconi. Ensemble, ils font le constat suivant : en France, il s’est vendu 22 millions de portables en 2016.

Pourtant, la majeure partie ne se revend pas, ne se recycle pas demeure dans les tiroirs « au cas où ». Absurde ! Dans le cas d’une voiture, un particulier n’en achèterait pas une nouvelle sans vendre l’ancienne. Et si le mode de consommation du smartphone changeait et qu’il en était de même pour ce secteur que pour celui de l’automobile ? Tel est le défi de Marc Simeoni : créer une application qui recycle et échange votre smartphone en quelques minutes, facilement et en toute sécurité.

Avec Volpy, les co-fondateurs veulent offrir une solution à une double problématique :

  • Ralentir l’aggravation du pillage des ressources naturelles
  • Ralentir la production de déchets électroniques.

À 42 ans, Marc Simeoni se lance donc un nouveau défi : créer une start-up, Volpy, à Bastia.

Marc_Simeoni_Simeoni_Volpy

Aujourd’hui…

Marc Simeoni poursuit son activité de Professeur des Université associé

Parallèlement, il entreprend, apprend, se forme. En 2017, Marc Simeoni s’est envolé pour l’Université de Stanford et suivre un programme « Entrepreneuriat ».

Volpy rencontre un franc succès auprès des particuliers. L’application propose deux options : recycler ou échanger son smartphone très simplement, sans engagement. Volpy s’impose comme un véritable acteur de l’économie circulaire.
Aujourd’hui, soit après un an et demi de création, l’application a dépassé la barre des 850 000 téléchargements et atteindra bientôt le million de downloads : d’excellentes performances en seulement 20 mois sur le marché. Volpy est fière de compter désormais une vingtaine de membres dans son équipe

La prochaine étape pour Marc Simeoni et sa team ? L’internationalisation et le déploiement de l’App sur le marché Européen !