Nous sommes de plus en plus connectés et digitalisés au quotidien, dans notre vie personnelle mais aussi dans notre vie professionnelle 👩🏻‍💻. Avec les smartphones, les ordinateurs de nouvelles générations, les progrès technologiques, les connexions internet et autres, nous vivons dans un monde hyper connecté.

Mais à quel prix pour notre planète ? 🌍 Dans cet article de blog, nous allons te montrer la pollution numérique que nos gestes du quotidien engendrent. Des attitudes qui peuvent être améliorées avec différents tips que l’on va te montrer juste ici. 😉

L’envoi d’email engendre 410 millions de tonnes de CO2 par an 

Les emails 📩 font partie de notre routine personnelle mais aussi et surtout professionnelle. Même avec l’apparition de nouvelles formes de communication digitales telles les différentes applications pour discuter, plateformes en ligne et toutes les facilités pour nous permettre de communiquer avec son smartphone, les emails restent ancrés dans nos habitudes. En moyenne un salarié reçoit 58 mails et en envoie 33 tous les jours ! Mais quels sont les réels impacts sur notre environnement ? 

Pour avoir un exemple frappant, un email envoyé ou reçu équivaut à laisser une ampoule allumée 24h. Quand on sait que 281 milliards d’emails dans le monde sont envoyés chaque jour, on comprend aisément l’impact que peut avoir nos mails sur notre planète 🌍 .

On constate une moyenne de 10 000 à 50 000 mails non lus dans une boîte de réception. De plus, la plupart de ces emails qui ne sont pas lus n’ont aucune utilité et donc polluent inutilement. Cela engendre 410 millions de tonnes de CO2 par an ! Un chiffre qui n’est même pas exact, car les emails qui sont entrés dans les spams ne sont même pas comptabilisés. 

Mais alors, comment réduire son impact sur l’environnement via ses emails ? 

Tout d’abord, nous recevons énormément de mails par jour et pas forcément des mails que nous lisons et qui nous intéressent. Nous sommes abonnés à de nombreuses newsletters au fil du temps et parfois sans forcément le savoir. Pour diminuer ton impact environnemental, tu peux tout simplement commencer par te désabonner des newsletters que tu ne consultes pas ! Pour se désabonner d’une newsletter c’est très simple, fais défiler la news, et en bas il se trouve toujours un lien qui propose de se désabonner. Hop, en un clic, tu as fait une bonne action !

Comme vu précédemment, on stocke un grand nombre de mails, même des emails que nous avons déjà lus et qu’il nous importe peu à l’heure d’aujourd’hui. Tu peux alors prendre le temps aussi de supprimer tous les emails qui ne servent plus. En plus de diminuer ton impact négatif sur l’environnement, tu feras un tri dans tes emails et ça, ça fait toujours du bien ! 

Tu peux aussi simplement limiter le nombre d’envoi de tes emails au quotidien. Tu verras c’est plus facile que ce qu’on ne pense ! Pour cela, tu peux limiter le nombre de destinataires, car il t’est sûrement arrivé de dupliquer tes mails à plusieurs personnes alors que cela n’était pas forcément nécessaire, non ?

Et pour finir, il arrive que nous ayons plusieurs adresses emails. Des anciennes adresses emails qui sont toujours disponibles mais dont on ne se sert plus ! Alors à toi de jouer, tu peux dès maintenant les supprimer. 

Une recherche Google équivaut à 5 à 7 grammes de CO2

Google est le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde mais aussi un moteur de pollution très important ! Plus de 180 milliards de recherches sont effectuées par heure sur le plus gros moteur de recherches du monde. Ce qui représente 16 kilos de CO2 émis chaque seconde. Incroyable mais vrai ! La moindre petite recherche que tu vas faire sur Google est un équivalent de 5 à 7 grammes de CO2 dépensé. En effet, derrière les sites où nous cliquons et nous naviguons, se cachent des millions de serveurs qui carburent. Ce qui fait émettre du dioxyde de carbone via leurs sources d’énergies. 

Comment continuer à rechercher sur le web polluer considérablement ? 

Pas de panique, pour continuer à faire des recherches quand tu en auras besoin, il existe des alternatives qui vont te permettre de réduire ton impact sur l’environnement ♻️. Pour commencer, on navigue régulièrement sur les mêmes pages, pour lire notre journal quotidien, pour le travail ou autre. Tu peux tout simplement ajouter ses pages à tes favoris dans ta barre de recherche. En plus d’un bon geste pour la planète, tu gagneras du temps. 

Ensuite, tu vas pouvoir utiliser un “meilleur” moteur de recherche pour l’environnement. Il en existe plusieurs. Le plus connu d’entre eux est sûrement Ecosia, ce moteur de recherche qui lutte contre la conservation des forêts sur la planète entière. À chaque requête que tu vas effectuer sur ce moteur de recherche, tu vas contribuer à planter un arbre 🌲. Génial non ? 

Ta box internet consomme autant qu’un réfrigérateur

L’électricité que consomme ta box internet est aussi élevée que celle d’un réfrigérateur. C’est énorme ? Oui ! D’autant plus qu’en comparaison de ton réfrigérateur, ta box n’est pas utilisée toute la journée ou surtout lorsque tu n’es pas chez toi ! Même si tu n’es pas en train d’utiliser internet et que tu n’es pas en wifi, ta box va consommer autant d’énergie. Sa consommation annuelle est entre 150 et 400 kWh. Une consommation forte en énergie pour une utilité qui n’est pas permanente. 

Comment diminuer sa consommation ?

Pour diminuer ta consommation d’énergie de ta box internet, nous te conseillons de débrancher celle-ci avant de sortir de chez toi. Ce n’est qu’une petite habitude à prendre qui va te permettre de réduire ton impact sur l’environnement mais aussi de faire diminuer ta facture d’électricité à la fin du mois 😉 . Si cela ne te convient pas, pense au moins à la débrancher quand tu pars en weekend ou en vacances. 

À noter par contre qu’il ne faut pas hésiter pour autant à utiliser la wifi dès que tu peux chez toi ou ailleurs puisque la 4G consomme 23  fois plus d’énergie que la wifi. 

Une heure de streaming équivaut à 40 minutes d’utilisation d’une climatisation

Les plateformes de streaming sont aussi devenues un indispensable pour certains dans notre quotidien. Pas de publicité comme à la télévision 📺 avec un grand choix de films et de séries pour des petits prix. Cependant, le streaming pollue lui aussi la planète ! 

Regarder une heure de streaming est l’équivalent de l’utilisation d’une climatisation pendant 40 minutes. Dans le monde, cette consommation de streaming équivaut à 300 millions de tonnes de CO2 tous les ans. Et ce chiffre ne fait qu’augmenter avec toutes les nouvelles plateformes de streaming qui arrivent sur le marché. 

Mais alors comment diminuer ces chiffres même si on adore regarder du streaming ?

Cela nous est tous arrivé de mettre un épisode quand on était chez soi juste pour avoir un fond de bruit, mais sans même regarder l’épisode ? Ou bien s’endormir avec l’épisode et le laisser tourner une partie de la nuit ? Alors tu peux commencer par arrêter de mettre une série en fond quand tu ne la regardes pas vraiment ou anticiper et éteindre la plateforme quand tu sais que tu ne vas pas regarder la suite. Un petit geste certes, mais qui fera changer la balance sur notre planète. 

Sinon tu as la possibilité de télécharger au préalable tes épisodes ou tes films sur différentes plateformes de streaming, notamment sur Netflix. Une manière de ne pas utiliser de connexion lors de ton visionnage. Un mode qui est disponible sur les téléphones et sur les tablettes ! 

56 kg de CO2 sont émis pour créer un smartphone neuf 

Comme nos habitudes sont de plus en plus tournées vers le digital, nous utilisons donc des appareils de plus en plus connectés. Nous avons envie d’avoir les derniers modèles de notre marque de smartphone préférée. Mais il faut être conscient qu’acheter des smartphones neufs polluent énormément. Il faut plus de 70 matériaux pour créer un smartphone. Un seul smartphone neuf équivaut à 56 kilos de CO2 émis. Afin de diminuer cet impact sur l’environnement, tu peux simplement acheter des smartphones reconditionnés 📲, une solution bien plus respectueuse de l’environnement et dans le même temps plus économique et donc meilleur pour ton porte monnaie. 

Si tu souhaites découvrir encore plus d’astuces pour consommer malin, nous t’invitons à aller découvrir les meilleures applications pour être plus éco-responsable au quotidien;